Le coach d’affaires ou coach professionnel

C’est le type de coach le plus demandé et il s’associe à toutes les strates d’une entreprise. Le coaching peut-être individuel ou collectif. Le plus souvent le coaching professionnel a pour but le développement des compétences d’une équipe, afin que l’entreprise puisse atteindre ses objectifs. Toutefois, le coaching peut aussi se faire à la demande d’un individu par risque de perdre son emploi, qui cherche à évoluer professionnellement ou qui désire changer de profession. Il existe plusieurs types de coaching selon la situation.

Les différents types de coaching d’affaires

Le coaching exécutif (cadres supérieurs) 

Il s’utilise avec les hauts dirigeants qui s’occupent des positions d’autorité importante et gèrent des situations complexes, qui peuvent avoir un impact conséquent sur leur entreprise. Ce type de coaching s’axe sur l’ancrage des compétences actuelles du cadre, la vision du haut dirigeant par son équipe ainsi que les moyens d’identifier et de préciser les objectifs à atteindre et les enjeux prioritaires pour la société. Enfin, le coach aide le client à mettre en place les mesures nécessaires parvenir à ces objectifs. Pour aider leur client, bon nombre de coachs utilisent la méthode GROW (Goal Reality Obstacles and Will). Qui s’utilise depuis les années 1980, tandis que l’on voit émerger des méthodes comme la programmation neurolinguistique, la Process Com ou encore l’Analyse Transactionnelle.

Le coaching de carrière 

Ce coaching aide les individus dans le choix et l’orientation de leur carrière professionnelle ou dans le cadre d’une reconversion professionnelle. En les épaulant de leurs prises de décision afin d’atteindre leurs objectifs. Sans négliger l’équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle. Il peut être un soutien pour les dirigeants qui souhaitent une transition de carrière, aussi bien sur le court que le long terme. Le coach assiste ses clients pour la rédaction de leurs CV, sur le fait d’être présent et actif sur les réseaux sociaux comme LinkedIn, leurs démarches dans la recherche d’emploi. Il les prépare également aux entretiens d’embauche et aux évaluations de compétences.

Le coaching personnel

Le coach personnel a pour mission d’aider les personnes à déterminer leurs priorités et leurs objectifs personnels. Mais aussi, à mieux saisir le sens de leurs pensées, leurs émotions. Il les aide notamment à prendre les décisions adéquates, dans le choix de leur orientation personnelle pour atteindre leurs buts. Et à se sentir bien et se réaliser. Cette forme de coaching peut s’inclure dans un accompagnement en entreprise, mais seulement si cela est autorisé par l’entreprise.

Le coaching d’équipe

Suivant les objectifs du coaching définis en amont par le dirigeant, directeur général ou président, le coach va travailler avec une équipe. Cela dans le but de déterminer ou redéfinir la mission de l’équipe, ainsi que sa méthode, sa vision et son mode de fonctionnement. On agit, ici, sur les échanges entre les membres du groupe. Aussi, afin de simplifier les réunions d’équipe, les interactions du groupe, accroître l’efficacité du collectif et atteindre les objectifs, les membres du groupe et leur dirigeant peuvent bénéficier de séances individuelles, dans le but d’acquérir de nouvelles compétences.

Le coaching prise de poste

Cela consiste à accompagner un nouveau salarié dans sa prise de fonctions. En l’aidant à adopter les bons réflexes, avoir la bonne attitude et prouver qu’il est légitime et digne de confiance pour ce poste. Ce qui permet entre autre aux dirigeants d’accélérer leur intégration et leur efficacité dans leur nouvelle fonction. Pour ce faire, le coach va détailler avec le décideur les nouvelles responsabilités liées à son rôle, les priorités à fixer, les performances à atteindre dans les premiers mois de sa prise de poste et favoriser la communication avec son équipe et les autres membres de la société.

Le coaching leadership

Acquérir du leadership ne s’apprend pas comme un savoir, mais résulte d’une alchimie entre différentes compétences. C’est un mélange de compétences personnelles, de compétences relationnelles, de compétences de pensée stratégique et de compétences de pensées systémiques.

(Robert Dilts)

C’est ainsi que le coach leadership, accompagne les dirigeants dans l’amélioration et l’assimilation des aptitudes de leadership. Afin qu’il soit en mesure d’acquérir l’attitude et le charisme nécessaire pour obtenir un certain pouvoir sur son environnement professionnel. Pour cela il doit tenir compte à la fois de :

  • La personnalité du dirigeant (amélioration de ses compétences de leadership).
  • L’approche systémique de l’entreprise (comprendre le contexte, identifier le processus relationnel et de groupe, ainsi que la sphère de l’entreprise).
  • La conscience sociale, influencer les autres nécessite d’avoir une bonne connaissance des personnes et des relations humaines et par conséquent de soi-même.

Quel est son rôle ?

Les principales missions d’un coach professionnel sont.

  • Amener les personnes coachées à regarder autrement une situation donnée, afin qu’ils puissent décider objectivement des bonnes décisions à prendre.
  • Aider un manager à mieux gérer sa fatigue, la pression, son planning et de rester centrer sur ses objectifs stratégiques et de pouvoir déléguer lorsque c’est possible.
  • Permettre à un cadre d’avoir de bonne relation avec son équipe et de réussir à résoudre les conflits avec un collaborateur difficile.
  • Faire évoluer la position de leader du cadre en l’aidant à trouver une attitude appropriée, équitable et inspirante.
  • Assister un chef d’entreprise dans ses nouvelles fonctions managériales.
  • Stimuler une équipe et créer une cohésion de groupe.
  • Contribuer à désamorcer les conflits internes (services, entreprise).

Les qualités du coach d’affaires

Certaines qualités sont nécessaires pour devenir coach professionnel, en plus d’une expérience diversifiée et nombreuse, tel que :

  • Une envie d’aider les autres, car dans ce métier la communication et l’accompagnement sont primordiaux.
  • L’empathie, ne pas porter de jugement sur le coaché et rester neutre sont des points essentiels du coaching.
  • L’écoute active, écouter et comprendre sont indispensable pour guider correctement une personne.
  • La polyvalence afin de s’adapter aux personnes et aux emplois du temps, notamment ceux des cadres plutôt bien chargés.
  • La disponibilité votre client peut avoir besoin de vous à tous moments et vous devez répondre présent. Après tout vous vous êtes engagé dans un contrat à l’épauler et le guider dans sa démarche.
  • Une éthique, un coaching réussi réside dans la mise en confiance du client. Le respect des principes déontologiques est capital, il en va de votre réputation.

Devenir coach d’affaires

Comme toutes les autres professions de coaching, le coach professionnel n’a pas de cadre légalement définie et il n’est pas indispensable de posséder un diplôme d’État pour exercer. Néanmoins, une grande majorité des coachs qui exercent possèdent un diplôme d’une école de commerce, de gestion, d’ingénieurs, spécialisé pour beaucoup en Ressources Humaines, en organisation du travail et de l’entreprise. Tandis que d’autres sont issus des Sciences Humaines, des Sciences sociales ou de psychologie. Certains ayant suivie en complément une formation au coaching ou sur les techniques de relation et d’aide et d’accompagnement.

Des universités proposent des cursus universitaires en rapport avec le coaching :

  • DESU (diplômes d’études supérieures d’université) Pratiques du coaching.
  • DU (diplômes d’université) Coaching.
  • DU (diplômes d’université) coach en entreprise.
  • DU (diplômes d’université) coaching professionnel, pratiques de l’accompagnement.
  • DU (diplômes d’université) Executive coaching.
  • DU (diplômes d’université) coaching et management.
  • Master Gestion des Ressources Humaines.

Toutefois, quelle que soit votre formation une bonne expérience du monde du travail est nécessaire pour être coach d’affaires.